Archives par mot-clé : nantes

Modélisation des espaces urbains.

Paradoxalement, les données 3D sont abondantes mais pas toujours disponibles en libre téléchargement.

Deux solutions principales s’offrent alors : utiliser la base Openstreetmap qui présente juste les volumes ou Google Earth qui ouvre au relief des terrains et plus de détails pour le bâti. Continuer la lecture de Modélisation des espaces urbains.

3D-photo – Photomodélisation d’ensembles urbains

Si la photomodélisation fonctionne bien sur des détails restreints, les résultats sont beaucoup plus aléatoires sur des ensembles urbains. Pourtant, la possibilité de faire à partir de quelques vues un relevé, est un objectif stimulant et réalisable sous certaines conditions.

La première chose est de bien prendre les vues. Un recouvrement de 50% est nécessaire entre chaque photo. Il faut tenir l’appareil bien verticalement et prendre garde de prendre complètement l’objet. La qualité des détails viendra du nombre de clichés réalisés. La redondance est un mal nécessaire.

Toutefois, de bons résultats peuvent être obtenus à partir d’un nombre réduit de vues. Idéalement, il faut un temps couvert, peu de changement météorologiques durant la phase de relevés.

Les modèles ne seront jamais parfaits comme le sont une modélisation, toutefois, ils seront assez précis pour peupler un arrière plan, ou de travailler sur les proportions et modénatures pour une modélisation classique.

Le Cours des 50 Otages.

image

image

image

9 photos ont été prises, dans Hypr3D

image

image 

image

Le maillage et le nuage de points :

image image

Le même modèle dans PhotoScan

image

image de structure.

Reconstruction 3D

image

Le résultat de la modélisation est particulièrement propre.

image

image

image

image

Le 4 allée Duquesnne

image

9 photos ont été chargées dans Hypr3D

image

image 72 634 points ont été générés.

image

 image

Le même dans PhotoScan

image

image

image

image

image

image

 

Le Quai Moncousu, Quai André Morice

image

25 photos ont été utilisées sur 25 chargées, 177352 faces ont été créées pour un modèle de résolution moyenne.

image

image

image

image

Extrait de la texture

image

Hypr3D, donne un résultat plus en profondeur, modélisant même les nuages !

image

image

image

Le même fichier traité par PhotoScan.

11045 points de structure ont été créés.

image

Le calcul a été calibré pour 5 000 000 de polygones. 3 113 134 points composent la scène.

image

image

image

 

Le Quai François Mitterrand

Le Quai François Mitterrand a fait l’objet d’un traitement similaire avec prises de vues depuis le pont Haudaudine.

image

Une petite sélection de 19 photos font une première approche de la modélisation.image

Le résultat, nuages 3D inclus, décrit en basse résolution le paysage du Quai :

image

image

image

123DCatch produit une très bonne restitution des volumes, pourtant les photos sont prises à contre-jour imposant des contrastes importants et des éclats de lumière potentiellement problématiques.

image

image seules 35 vues ont été utilisées.

image

Le 10 rue de la Nouë Bras de Fer

image

Immeuble particulièrement complexe, il a fait l’objet d’un très (trop) rapide test. 7 photos ont été prises depuis la rue. Pour un tel édifice, des vues depuis l’école auraient été indispensables. (17626 points, 34 471 faces).

image

123DCatch produit un maillage un peu “mâché”…tout comme Hypr3D.

image image

Mais à partir de cette trame, il n’est pas trop difficile d’extrapoler les volumes.

Approche générale du site

De simples panoramas réalisés avec ICE peuvent, à la manière des découvertes au cinéma ou au théâtre, être utilisés pour constituer les fonds de scène.

image

image

image Une collection de 71 vues est envoyée sur Photosynth.

image

Le nuage de points induit :

image

Dans Meshlab

image

Le Quai Morice

image

image

La projection en plan

image

Photosynth accepte de travailler avec un nombre considérable de photos, (des tests ont permis de traiter plus de 500 vues d’un coup), plus le nombre de photos est important, plus les résultats sont précis.

Pour ce test, le temps de prise de vue pour l’ensemble des situations a pris une heure, le post-traitement, dépendant de la vitesse de transfert des fichiers, est de 4 heures (performances internet mauvaises).