Communication 18th ICOMOS–Naexus

Symposium scientifique « Patrimoine et paysages en tant que valeurs humaines »

Scientific Symposium Speakers Programme

Le Symposium scientifique qui a eu lieu à Florence (Italie) à l’occasion de la 18e Assemblée générale de l’ICOMOS, du 10 au 14 novembre 2014, a porté sur le thème « Patrimoine et paysages en tant que valeurs humaines », selon cinq sous-thèmes, brièvement développés ci-dessous:

  • Thème 1: Partager et appréhender l’identité des habitants à travers le tourisme et l’interprétation
  • Thème 2: Le paysage comme habitat culturel
  • Thème 3: Le développement durable à travers les savoirs traditionnels
  • Thème 4: La conservation fondée sur les habitants et la responsabilisation des populations locales
  • Thème 5: Nouveaux outils pour la pratique de la conservation

L’appel à contributions a été lancé le 28 octobre 2013 avec comme date limite le 10 février 2014. L’appel a reçu une réponse enthousiaste: 2000 auteurs venant de 95 pays ont soumis 1300 résumés.

(ref : http://florence2014.icomos.org/fr/symposium/introduction)

La présentation a été faite dans le Thème 5 : Nouveaux outils pour la pratique de la conservation

La cartographie culturelle, le renforcement des capacités, les Micro-financements, l’analyse des valeurs sociales et les SIG révolutionnent les pratiques patrimoniales. Comment peuvent-elles améliorer la pratique de la conservation?

Co-Présidents: Paolo Salonia (Italia), Sheridan Burke (Australia)

Membres : Mina Elmgari (Marocco), Ayako Fukushima (Giappone), Cristina Iamandi (Francia), Trinidad Rico (Argentina / Qatar), Mario Santana (Canada), Claudia Ventura (Italia)

Thème 5 explore la diversité des outils émergents en matière de la pratique de la conservation, allant de la science pure et des débats théoriques aux méthodes pratiques opérationnelles qui sont développées, testées ou mises en œuvre dans le monde entier.

Aujourd’hui la conservation doit s’engager dans les technologies nouvelles et émergentes pour répondre aux risques auxquelles fait face la conservation, qu’ils soient dus au changement climatique, à la mondialisation, ou liés aux questions de sécurité ou à la science des matériaux. De nouvelles opportunités se dessinent pour la systématisation de l’information à grande échelle, la numérisation et les réseaux sociaux pour soutenir le plaidoyer, la planification, l’organisation, la gestion, l’interprétation et le suivi des mesures de conservation et l’analyse des valeurs.

Thème 5 fait appel à des contributions qui favorisent un partage d’expériences ainsi que le développement des connaissances internationales, contribuant ainsi à la mise en place d’une « boite à outils  » internationale pour la gestion du patrimoine et au développement du débat sur les technologies de pointe comme outils de conservation. Des études de cas sont les bienvenus.

Quatre sous-thèmes ont été identifiés, et nous sommes également ouverts à des alternatives, en particulier les concepts qui créent des synergies entre les sciences humaines et les sciences exactes.

  • 5-1 L’innovation des technologies de pointe permettant d’évaluer et de gérer le patrimoine: Quelle sera la prochaine avancée en informatique, stockage ou accessibilité, par exemple: le webGIS, la modélisation 3D, l’impression 3D? Quels sont les nouveaux outils pour: la gestion énergétique et la durabilité du patrimoine, l’atténuation des risques et la planification de la gestion des catastrophes, les changements dus au réchauffement climatique? On privilégiera les articles qui identifieront les problèmes et les enjeux, ainsi que les solutions en phase de développement ou à l’essai.
  • 5-2 Engagement communautaire: Comment les instruments de la conservation peuvent-ils mieux répondre à la complexité des valeurs culturelles, à la prise en compte d’autres voix et améliorer l’implication de toutes les parties prenantes? Seront les bienvenues les propositions qui traitent de l’anthropologie, de la géographie sociale ou de l’archéologie sociale comme perspectives disciplinaires ; ainsi que de l’évolution des méthodologies et des infrastructures telles que la planification culturelle, le micro-financement, l’analyse des valeurs sociales, ou la cartographie culturelle.
  • 5-3 Outils théoriques: Mise en œuvre de nouveaux paradigmes pour la gestion des changements tels que le concept de « tolérance aux changements » (Tolerance for Change). Y a-t-il une nécessité de mettre à jour la Charte de Venise ou le Document de Nara? Certaines typologies du patrimoine ont elles besoin d’une approche différente pour la conservation, tels que le patrimoine du vingtième siècle ou le patrimoine spatial?
  • 5-4 Communication et interprétation: Quels sont les meilleurs outils pour encourager des actions de conservation et de plaidoyer en faveur du patrimoine, pour sensibiliser le grand public, renforcer les capacités et la formation? Comment progresse l’intégration de l’expertise scientifique et des savoirs traditionnels? Seront les bienvenues les propositions qui montrent des études de cas de meilleures pratiques en termes de la communication et l’interprétation du patrimoine.

(ref : http://florence2014.icomos.org/fr/symposium/theme5)

Contenu de la présentation : Diapositive1Diapositive2Diapositive3Diapositive4Diapositive5Diapositive6Diapositive7Diapositive8Diapositive9Diapositive10Diapositive11Diapositive12Diapositive13Diapositive14Diapositive15Diapositive16Diapositive17Diapositive18Diapositive19Diapositive20Diapositive21Diapositive22Diapositive23Diapositive24Diapositive25Diapositive26Diapositive27Diapositive28Diapositive29Diapositive30Diapositive31Diapositive32

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.