Madagascar, la ressource en énergie solaire

Contexte et enjeux

 RFI Publié le 01-03-2018 Modifié le 01-03-2018 à 01:20

La transition énergétique à Madagascar pourrait être un levier pour augmenter l’accès à l’électricité qui reste un luxe pour la majorité de la population. Sur la Grande Ile, seuls 15% des Malgaches y ont accès et le service est loin d’être satisfaisant. Ce qui en fait un véritable obstacle au développement du pays. Depuis deux ans, les autorités mises sur l’énergie verte et renouvelable mais les résultats tardent. Le sujet a fait l’objet d’une conférence ce 28 février dans la capitale malgache, Antananarivo.

Avec ses 2 800 heures d’ensoleillement par an, ses 7 800 mégawatts de potentiel hydraulique et la régularité de ses vents, Madagascar a tous les atouts en matière d’énergies renouvelables.

Les autorités ont adopté une nouvelle politique de l’énergie depuis 2015 mais la mise en oeuvre n’est pas effective, déplore la chercheuse Ketakandriana Rafitoson, auteure d’une étude sur la transition énergétique à Madagascar.

« On peut toujours dire que c’est cher mais les bailleurs sont prêts à aider alors pourquoi ne pas sauter le pas finalement ? demande-t-elle. La transition énergétique accélérera de façon certaine l’accès à l’électricité des ménages malgaches ». L’utilisation des énergies renouvelables sur la Grande Ile reste marginale. Elle représente moins de 1% de la consommation.

La Jirama relancée

Pour progresser, Madagascar veut aussi remettre sur pied la Jirama. Cette entreprise publique de distribution d’électricité criblée de dettes pèse sur les finances de l’Etat.

Son réseau est limité et ses infrastructures vétustes. Mais elle a tout de même un rôle à jouer dans cette transition énergétique, explique Olivier Jaomiary, son directeur général.

« Nous devons rester le noyau de ce projet à Madagascar parce que nous avons l’expérience technique et commerciale, explique-t-il. On a des barrages et on a mis en place à Antananarivo, la capitale, une centrale de 20 mégawatts solaires ».

L’objectif fixé par les autorités est de fournir une électricité durable à 70% des ménages d’ici 2030. A Madagascar, l’accès à l’électricité est un sujet brûlant, souvent utilisé comme promesse de campagne par les hommes politiques pour se faire élire.

RFI Publié le 19-01-2017 Modifié le 19-01-2017 à 11:10

A Madagascar, délestages quotidiens dans les grandes villes de l’île, gouffre financier pour l’Etat qui se retrouve dans l’obligation d’accorder des subventions dans l’urgence pour éviter que le pays ne soit paralysé, les temps sont difficiles pour la société publique d’eau et électricité. Ce début de semaine a même été marqué par une psychose dans la capitale après qu’un technicien de la Jirama a alerté sur un fort risque de coupure d’approvisionnement en eau d’Antananarivo, causée par la sécheresse. Si l’information a été démentie par le gouvernement, la colère des Malgaches vis-à-vis de la société publique est bien réelle. C’est dans ce climat que le vice-président Afrique de la Banque mondiale, en visite à Madagascar, s’est entretenu avec le président de la République et certains de ses ministres pour faire le point sur l’avancée des réformes de la Jirama, financées en partie par l’organisation mondiale.

La distribution et l’accès à l’électricité est l’une des priorités de la Banque mondiale à Madagascar. Aussi, depuis l’annonce en mars dernier de l’octroi d’un crédit de 65 millions de dollars pour appuyer la réforme du secteur de l’électricité du pays, l’organisation mondiale veille à l’avancée des travaux de restructuration.

« L’idée du programme c’est d’aider la Jirama à augmenter son efficacité à être un bon payeur. Pour pouvoir justement être ces bons partenaires qui permettront aux investisseurs privés de venir en masse dans ce secteur, investir, et qui pourront également vendre l’électricité au coût plus bas, parce qu’ils n’ont pas justement à prendre en compte les risques de non-paiement », estime Makhtar Diop, le vice-président Afrique de la Banque mondiale.

Mais les premiers effets de la réforme, initiée en août 2016, tardent à se faire sentir. Parmi les mesures qui doivent être prises, il en est une qui est sans cesse retardée : le changement de l’équipe dirigeante de la Jirama. Toutefois, Herilante Raveloharison, ministre au double portefeuille, celui de l’Economie et de l’Energie, affirme que c’est désormais une question de jours : « On peut espérer avoir incessamment – quand je dis incessamment, dans les jours qui viennent – une nouvelle configuration en termes de staff dirigeant de la Jirama ».

« L’électricité est un secteur difficile à réformer en Afrique », de l’aveu même de Makhtar Diop. L’Etat n’est donc pas au bout de ses peines. Cette semaine, la Jirama a annoncé avoir besoin de 750 milliards d’ariarys (plus de 200 millions d’euros) pour fonctionner toute l’année 2017, quand la loi des finances 2017 mentionne elle, que les subventions de l’État ne dépasseront pas les 250 milliards d’ariarys.

Les données

Données météorologiques

Energie+ met à disposition les données météorologiques pour plus de 2100 sites sont maintenant disponibles au format météo EnergyPlus: 1042 sites aux États-Unis, 71 sites au Canada et plus de 1000 sites dans 100 autres pays du monde. Les données météorologiques sont classées par région et par pays de l’Organisation météorologique mondiale.

https://energyplus.net/weather

Les données pour Madagascar – Antananarivo 670830 (IWEC)

https://energyplus.net/weather-region/africa_wmo_region_1/MDG%20%20

Les outils pour visualiser les données EPW

DView est utilisé par BEopt et d’autres programmes pour visualiser les résultats des simulations horaires. Il est également disponible en tant qu’application autonome pour l’analyse visuelle de données de séries chronologiques à tout moment (par exemple, toutes les heures ou toutes les heures). DView ouvre les fichiers CSV et reconnaît également plusieurs formats de fichier de données météorologiques, notamment les fichiers TMY2, TMY3 et EPW. DView peut également charger des fichiers de sortie .sql EnergyPlus.

https://beopt.nrel.gov/downloadDView

Première évaluation du comportement solaire

Collection d’outils pour connaître et de travailler avec l’énergie solaire. Calcul de: la position du soleil, les coordonnées de longitude de latitude, les systèmes photovoltaïques, les émissions de CO2.

https://www.sunearthtools.com/dp/tools/pos_sun.php

Position sur Antananarivo

Coordonnées

-18.8791902, 47.5079055 ou 18° 52′ 45.085″ S 47° 30′ 28.460″ E

position du soleil Elevation Azimut latitudes longitudes
02/12/2018   07:38 | GMT3 33.75° 104.27° 18.8791902° S 47.5079055° E
crépuscule Sunrise Sunset Azimut Sunrise Azimut Sunset
crépuscule -0.833° 05:03:43 18:15:03 113.56° 246.36°
Le crépuscule civil -6° 04:39:41 18:39:04 115.64° 244.27°
Le crépuscule nautique -12° 04:11:13 19:07:34 118.43° 241.47°
crépuscule astronomique -18° 03:41:55 19:36:55 121.73° 238.16°
jour hh:mm:ss diff. dd+1 diff. dd-1 midi
02/12/2018 13:11:20 00:00:28 -00:00:31 11:39:23

Données à constituer

https://globalsolaratlas.info/downloads/madagascar

https://solargis.com/hidden-es/maps-and-gis-data/download/madagascar

Potentiel solaire

Madagascar dispose d’un grand potentiel d’énergie solaire. Presque toutes les régions de Madagascar reçoivent plus de 2 800 heures de soleil par an, le rayonnement solaire quotidien variant entre 1 500 et 2 100 kWh / m2.

Evaluation pour les apports directs (Irradiance (gb))

Irradiance solaire

http://solarelectricityhandbook.com/solar-irradiance.html

L’irradiance solaire est une mesure de la quantité d’énergie solaire que vous obtenez sur votre site. Cette irradiance varie tout au long de l’année en fonction des saisons. Elle varie également tout au long de la journée, en fonction de la position du soleil dans le ciel et de la météo.

L’insolation solaire est une mesure de l’irradiance solaire sur une période de temps – généralement sur la période d’un seul jour.

Ce calculateur d’éclairement énergétique utilise des données collectées sur une période de 22 ans pour fournir des chiffres mensuels moyens d’insolation. Ces informations sont ensuite utilisées pour calculer la production moyenne quotidienne d’électricité qu’un système photovoltaïque produira au cours d’un mois donné.

Sketchup

Sketchup plugin VirVil

Le plugin est à télécharger ici :

http://u001.arch.cf.ac.uk/plugin/

Installation dans Sketchup via le Gestionnaire d’extensions :

Et choisir wsa_VirVil_17_04_21.rbz

Géolocalier le site :

Et sélectionner la zone à capturer.

Convertir le fichier de données météo directement sur le site

http://u001.arch.cf.ac.uk/plugin/met-convert.html

Importer le fichier de données météo dans le plugin

Tracer la géométrie

Définir la nature du ou des bâtiments

Etape 1 : check for buildingd

Etape 2 : choose HTB2 options, choisir le bon weather file.

Continuer de dérouler les options une par une.

Les rapports sont créés automatiquement

Chaque face peut être interrogée séparément

Show HTB2 Attributes

Aires de façades concernées

Résultats par faces

Evaluation avec Chronolux

A charger depuis le gestionnaire d’extensions ;

Pour commencer il faut déterminer le moment du calcul

On fixe un point de référence et on lace le calcul.

Pour ce point est calculé l’éventail horaire.

Pour une surface donnée, calcul du cumul

Article factuel

https://www.liberation.fr/planete/2019/01/01/madagascar-avec-le-solaire-on-peut-alimenter-des-lampes-et-une-petite-tele_1700609

Madagascar : «Avec le solaire, on peut alimenter des lampes et une petite télé»

Par Nelly Didelot, Envoyée spéciale à Madagascar — 1 janvier 2019 à 19:36

Une femme coud un filet de pêche avec sa petite-fille grâce à une lampe solaire, dans le village d’Ambakivao, à Madagascar, le 23 avril. Une femme coud un filet de pêche avec sa petite-fille grâce à une lampe solaire, dans le village d’Ambakivao, à Madagascar, le 23 avril.Photo Laure Fillon. AFP

Dans un pays où seuls 12 % des Malgaches ont accès au réseau électrique, les habitants se tournent vers l’énergie photovoltaïque, dont l’utilisation s’est envolée depuis trois ans. Une alternative soutenue par la Banque mondiale.

Références

https://www.researchgate.net/publication/260138249_Solar_Energy_for_Rural_Madagascar_Schools_A_Pilot_Implementation_by_University_of_Nebraska_Engineers_Without_Borders-USA

https://www.africa-eu-renewables.org/market-information/madagascar/renewable-energy-potential/

https://books.google.mu/books?id=k4RRSMXVciAC&pg=PA248&lpg=PA248&dq=madagascar+solar+radiation&source=bl&ots=p3zAs7bGki&sig=rl_Nh5jqfNDoxbNq7ltQkNs1CrY&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiqh676yIDfAhXpKcAKHbWQCFI4FBDoATADegQIBhAB#v=onepage&q=madagascar%20solar%20radiation&f=false

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.