Modélisation des espaces urbains.

Paradoxalement, les données 3D sont abondantes mais pas toujours disponibles en libre téléchargement.

Deux solutions principales s’offrent alors : utiliser la base Openstreetmap qui présente juste les volumes ou Google Earth qui ouvre au relief des terrains et plus de détails pour le bâti.

Solution 1

La première solution utilise Twinmotion et est très facile à mettre en œuvre.

Aller dans Contexte

Aller à l’emplacement voulu

Utiliser Grab pour charger les volumétries

Et voilà

Il sera ensuite possible de compléter en plantant des arbres ou en ajouter des textures

Ici la texture a été produite dans Sketchup avec la fonction Geolocation

Attention, Twinmotion est l’aboutissement, on ne peut pas exporter les géométries depuis ce logiciel.

Solution 2

Dans Google Earth, réaliser un chemin de déplacement permettant de bien voir le site de tous les côtés.

Enregistrer la visite

Cliquer sur enregistrer et commencer le déplacement.

Une fois fait enregistrer la visite.

Elle apparait dans la liste des lieux.

Dans les options, vérifier que le logiciel est bien réglé en DirectX

Exporter le film

Choisir la meilleure qualité ;

Le film est exporté.

Il s’agit maintenant d’extraire les images. Pour cela le logiciel gratuit Free Video to JPG Converter fera l’affaire.

https://www.dvdvideosoft.com/fr/products/dvd/Free-Video-to-JPG-Converter.htm

Tester avec une seconde et lancer l’opération

Une fois fait, voir la collection d’images

Ouvrir Photoscan et commencer l’opération de photogrammetrie

1/ Ajouter les photos par glisser / déposer

Aller dans Traitements et Aligner les photos.

Puis dans Construire un nuage dense

Ne pas oublier de cliquer sur le bouton permettant d’afficher le nuage.

Puis construire un Maillage

Le faire apparaitre en cliquant sur

Puis les textures

Voir avec

Pour un résultat optimum, les traitements ont été réalisés en qualité Haute.

Les textures ont été calculées ainsi

Le modèle peut maintenant être exporté en OBJ.

A noter que le modèle est particulièrement lourd : 6 millions de polygones, il est possible de le simplifier pour avoir de meilleures performances. Il restera de toute façon une dégradation du modèle Google Earth.

Avant toute opération, dupliquer le modèle (Bouton droit dupliquer)

Aller ensuite dans Outils / Maillages et choisir décimer.

Descendre peu à peu la résolution en conservant un chaque étape un modèle.

Faire des tests d’exportation pour valider la bonne résolution.

Le modèle Sketchfab est en basse résolution et téléchargeable.

 

2 réflexions sur « Modélisation des espaces urbains. »

  1. Monsieur Lescop,

    J’ai suivi avec attention votre tutoriel, qui est pédagogiquement très clair. J’ai réalisé la solution 2 sous Google earth. Je suis très admiratif de la qualité de votre travail et de votre mutualisation généreuse. Deux remarques.

    1. Vos copies d’écran ne font pas apparaître la marque Google earth en bas à droite du globe virtuel, sans doute parce que votre tutoriel remonte à 2018. Désormais la marque est présente.

    2. Ne craignez-vous pas que Google serait donc susceptible de porter plainte au titre du DMCA ? Sur, https://about.google/brand-resource-center/products-and-services/geo-guidelines/ , il est précisé qu’il n’est pas possible de faire des modèles 3D à partir de Google earth à partir des sorties de Google earth. Vous connaissez sans doute mieux la législation que moi. Vous pouvez supprimer mon commentaire si vous le désirez. Je joins mon adresse privée ci-dessous.

    Cordialement,
    Michel

  2. Je vous remercie de vos commentaires.
    Il y a en effet un sujet concernant les données Google et leur exploitation. L’on peut supposer en effet que l’exploitation commerciale est interdite mais que l’exploitation académique ou privée serait tolérée. Ce n’est pas clair. Ce qui est certain, c’est que la résolution des modèles ne permet pas d’aller très loin et que la maquette obtenue ne peut être vue que d’assez loin. C’est peut-être et sûrement ce qui détermine une forme de tolérance. Depuis ce tuto, il est possible maintenant d’aller beaucoup plus vite en utilisant Blender et en aspirant les données buffer de la carte graphique. Il y a pas mal de tutos pour expliquer comment faire.
    Ce qui serait bien, c’est que l’IGN mette vraiment à disposition les données 3D, même avec un LOD bas et moyen, cela ferait que Google ne reste pas sur une position hégémonique concernant les données 3D urbaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.