Impact solaire de l’extension d’une maison mitoyenne

Impact solaire de l’extension d’une maison mitoyenne

1. Présentation générale.

La présente étude permet de visualiser l’impact, en termes de perte d’ensoleillement sur l’habitation de Mme X, de l’extension de la maison de Mme Y. L’analyse compare la situation déposée au permis de construire avec la situation construite. L‘étude se focalisera sur trois moments de l’année : le 21 juin (le soleil est dans sa courbe la plus haute, le 21 décembre, le soleil est dans sa courbe la plus basse et le 21 mars, le soleil est dans une courbe médiane.

1.1. Emplacement

Les deux parcelles s’ouvrent largement vers l’ouest. Elles sont déparées par un mur mitoyen disposé sur le terrain de Mme X.

Plan cadastral

clip_image002

Vue générale de l’extension

image

L’extension de la maison Y vient combler la parcelle dans la partie mitoyenne et ce sur un niveau seulement. Le reste de la parcelle reçoit un aménagement paysager avec des plantations d’arbres.

 

 

1.2. Les maisons

clip_image008
clip_image010
Façade X
Façade Y

1.3. La modélisation.

L’étude est réalisée avec le logiciel Solene. La simulation passe par la construction d’un fichier informatique restituant la géométrie du site en trois dimensions. La maquette numérique a été réalisée d’après le permis de construire de la Maison Y et des relevés de la maison X.

clip_image012 clip_image014
Axonométries

1.4. Approche solaire du site.

Coordonnées de la commune de LA BAULE-ESCOUBLAC (44)
Projection X Y
Lambert II étendu 242500 m 2264800 m
Lambert Zone II 242500 m 2264800 m
Système Longitude Latitude
NTF -5.253 grades
(sources IGN)

52,539 grades

ED50 -02° 23′ 27″ 47° 17′ 12″
clip_image016 Le groupe de maison considéré possède les coordonnées géographiques suivantes : latitude : 47° 17′ 12″, longitude : -02° 23′ 27″,. Une première approche par le Girasol (le Girasol est un abaque solaire), permet d’obtenir pour une latitude donnée, les trajectoires apparentes du soleil. La flèche jaune indique la latitude et peut être modifiée en positionnant la flèche sur le repère des latitudes. La trajectoire de la date considérée est en bleu; ainsi que l’heure choisie. L’heure est modifiée, en avant ou en arrière, à l’aide des flèches (déplacement d’une minute) ou des doubles flèches (déplacement d’une heure). La position du soleil correspondant à l’instant choisi est visualisée par un soleil jaune. La hauteur et l’azimut du soleil à ce même instant sont lisibles sur les repères de hauteur et d’azimut et indiqués dans la fenêtre placée sous le diagramme. Le Girasol donne pour tout moment de la journée et à toutes les dates les positions exactes du soleil. Les résultats sont en heures solaires.
clip_image018 clip_image020
La maquette en représentation filaire La maquette en représentation solide

La maquette numérique préparée pour la simulation présente l’enveloppe des bâtiments. La modélisation des fenêtres, portes, lucarnes, corniches et autres modénatures ne sont pas utiles pour la simulation. Nota bene : les erreurs éventuelles concernant la géométrie des parties non concernées par les plaintes n’affectent pas l’analyse, cette dernière reposant sur la différence (soustraction) entre deux situations construites.

 

 

2. Les simulations.

Les simulations ont été effectuées à trois dates clés : 21 mars, le soleil est dans une position moyenne, 21 juin, le soleil possède une courbe de hauteur maximum dans l’année, et 21 décembre, la courbe solaire est la plus basse de l’année. Les résultats sont donnés en heures solaires vraies.

2.1. Comportement solaire à la Baule le 21 mars (trajectoire médiane).

clip_image022
clip_image024
clip_image026
Le tableau exprime en fonction du temps : la direction azimutale de l’ombre, sa longueur par rapport à une tige de longueur 100 et son ratio. Le ratio est le rapport de la longueur de l’ombre portée à la hauteur de la tige. Une valeur de 2 du ratio indique que la longueur de l’ombre est égale à 2 fois la hauteur de la tige.

 

 

2.2. le tracé des ombres 21 mars

clip_image028 clip_image030 clip_image032
21 mars -14h00- origine 21 mars -15h00- origine 21 mars -16h00- origine
clip_image034 clip_image036 clip_image038
21 mars -17h00- origine 21 mars -18h00- origine 21 mars -19h00- origine

On nomme ici « origine », la situation existant avant le dépôt du permis de construire.

clip_image040 clip_image042 clip_image044
21 mars -14h00-permis 21 mars -15h00- permis 21 mars -16h00- permis
clip_image046 clip_image048 clip_image050
21 mars -17h00-permis 21 mars -18h00- permis 21 mars -19h00- permis

Les interactions entre les façades de Madame X et Madame Y se situent entre 14h00 et 20h00. L’extension ne portant que sur le rez-de-chaussée, les incidences n’apparaissent qu’en fin de journée lorsque le soleil est assez bas sur l’horizon. Du fait de la présence d’un mur mitoyen, c’est surtout la balustrade de protection qui porte ombre.

La représentation ci-dessous résume en une seule image le tracé des ombres entre 14h00 et 20h00 le 21 mars (Heure Solaire Vraie). Une évaluation des surfaces pourrait donner avec exactitude les lieux de perte d’ensoleillement.

Ombres cumulées avant et après permis.

clip_image056

clip_image054

Dans la suite du propos, nous allons appeler « petite façade », le bow-window venant en excroissance de la façade latérale. Le reste de cette façade latérale étant nommée « grande façade ».

2.3. Evaluation des durées d’ensoleillement en octobre

clip_image058 clip_image060
Origine Permis

Pour évaluer la perte d’ensoleillement, il est mesuré en chaque point des façades latérales les durées à l’ombre et au soleil à la date du 21 mars. Ces durées sont moyennées pour obtenir une valeur pour l’ensemble de la journée.

Mois Façade Origine Permis Préjudice
Mars petite façade 98 minutes 38 minutes 60 minutes
grande façade 156 minutes 135 minutes 21 minutes

 

 

2.4. Comportement solaire à la Baule en Juin

clip_image062
clip_image064
clip_image066

 

 

2.5. le tracé des ombres en juin

clip_image068 clip_image070 clip_image072
21 juin -14h00- origine 21 juin -15h00- origine 21 juin -16h00- origine
clip_image074 clip_image076 clip_image078
21 juin -17h00- origine 21 juin -18h00- origine 21 juin -19h00- origine
clip_image080 clip_image082 clip_image084
21 juin -14h00-permis 21 juin -15h00- permis 21 juin -16h00- permis
clip_image086 clip_image088 clip_image090
21 juin -17h00-permis 21 juin -18h00- permis 21 juin -19h00- permis
Cumuls des tracés

clip_image092

clip_image094

2.6. Evaluation des durées d’ensoleillement en juin

clip_image095 clip_image096
Origine Permis
Mois Façade Avant permis projet permis Préjudice
Juin petite façade 305 minutes 265 minutes 40 minutes
grande façade 303 minutes 256 minutes 47 minutes

2.7. Explication et visualisation par l’héliodon.

clip_image097 clip_image098 clip_image099
Juin 14h00 Juin 16h00 Juin 18h00

L’héliodon représente ce que « voit » le soleil durant sa course. Il apparaît ici que le préjudice se fait, ainsi que nous l’évoquions précédemment, en raison de la barrière de protection, durant une petite heure en milieu d’après-midi.

 

 

2.8. Comportement solaire de la Baule en décembre

clip_image101
clip_image103
clip_image105

 

 

2.9. le tracé des ombres en décembre

clip_image107 clip_image109 clip_image111
21 juin -14h00- origine 21 déc. -15h00- origine 21 déc. -16h00- origine
clip_image113 clip_image115 clip_image117
21 déc. -14h00-permis 21 déc. -15h00- permis 21 déc. -16h00- permis
Cumuls des tracés

clip_image119

clip_image121

 

2.10. Evaluation des durées d’ensoleillement en décembre.

clip_image123 clip_image125
Origine Permis
Mois Façade Avant permis projet permis Préjudice
Décembre petite façade 53 minutes 0 minutes 53 minutes
grande façade 110 minutes 92 minutes 18 minutes

2.11. Récapitulatif

clip_image127

(PF = petite façade, GF = grande façade)

3. Conclusions

Le préjudice sur la maison X porte principalement sur les pièces éclairées par le bow-window et dans une moindre mesure sur les fenêtres basses de la façade latérale, celle faisant face à la maison Y.

La perte d’ensoleillement est d’une heure environ pendant les mois d’hiver, ce pendant la fin d’après-midi. La situation se rétablie peu avant le crépuscule.

Les ombres portées proviennent principalement de la barrière de protection placée entre les deux maisons. Une parois translucide ou poreuse rendrait à la maison X une partie de son soleil.

Un calcul pourrait être effectué afin d’évaluer le préjudice financier. Chaque seuil de 10% de perte d’ensoleillement donne lieu à une dévalorisation de l’habitation ce, en fonction de l’exposition principale, de la surface et de l’usage de la pièce (ou des pièces) concernée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.