Digital Heritage International Congress 2013

http://www.digitalheritage2013.org/wp-content/themes/dusk-to-dawn/images/ornaments.png

http://www.digitalheritage2013.org/

Présentation du projet AVEL

La politique du ministère de la culture et de la communication pour le patrimoine et le numérique: expérimentations et perspectives

À l’aune des évolutions les plus récentes en matière de technologies numériques, la session organisée par le ministère de la culture et de la communication (MCC) a pour ambition de présenter et d’examiner les réalisations et les projets les plus innovants pour la connaissance, la conservation et la valorisation des patrimoines. Ces opérations, qu’elles soient portées par la direction générale des patrimoines (DGP) et ses établissements publics ou par le secrétariat général dans le cadre du plan de numérisation du ministère, reflètent l’action volontariste de l’État dans ce domaine et dessinent les contours d’une politique active au service des patrimoines, des chercheurs et des publics dans leur diversité.

Une quinzaine de communications permettront d’appréhender concrètement les résultats de cette politique par des exemples couvrant l’ensemble des domaines patrimoniaux, archives, archéologie, musées, objets et monuments, et traitant d’éléments patrimoniaux extrêmement divers, de l’objet au site, en passant par le document d’archive. Elles feront intervenir tout à la fois des experts des technologies numériques et des professionnels du patrimoine, dans un dialogue fécond.

sc20

-AVEL : archives virtuelles en ligne du patrimoine maritime (Laurent Lescop, Ecole nationale d’Architecture de Nantes)

http://digitalheritage2013.sched.org/event/d6e04082409222e9de706321fd3a7ed2

et de la recherche Gavrinis

Gavrinis – The raising of digital stones Lescop – Cassen – Grimaud

Abstract

 

The Tumulus of Gavrinis, which is located in Brittany, is one of the best known monuments of Neolithic art becauseof its extraordinary engravings. A joint team of archaeologists and architects began recording the monument using digital multiscalar technology in 2011. The scanning was complicated by thenarrowness of the inner spaces, uncomfortable conditions, granulometry of the stone, and extensive vegetation coverage. A huge database was created by using a combination of  photogrammetric technology and low-tech scanning methods. A lot of  post-production work was needed to turn the cloud of data into aclean 3D model, since the original tumulus is irregular and lacks anyrepetitive patterns or predictive geometry.

The goal was to obtain adetailed geometric analysis of the tumulus in order to develop abetter understanding of its architecture and engravings, which are sometimes less than a millimeter deep.This article covers the technological solutions that we applied while confronting situations ranging from the need to enhance acarved figure to our effort to reconstruct the entire monument bycollating the results of several different recording techniques.

http://digitalheritage2013.sched.org/event/cf47ca05d65e790e6668636bc2f3493e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.