3D-photo – Stèle Musée de Nemours

Le monument de l’Ouche de Beauce
Menhir gravé – couloir de la salle 6 bis
Musée de la Préhistoire de Nemours

Dans le cadre de la campagne de relevés menée en 2013 en Essones pour le programme JADE2, un nouvel enregistrement de la dalle a été opéré avec la techniques des éclairages tournants associée à celle de la photomodélisation. Ce nouvel enregistrement a révélé nombre de nouveaux détails et a permis de nuancer ou de discuter les interprétations précédentes.

Le détail du nouveau relevé a été présenté à la journée Interneo le Samedi 22 novembre 2014 ( http://interneo.over-blog.com/article-interneo-2014-122479957.html). L’article présenté “ De l’École à l’Essonne, enregistrements et représentations de gravures néolithiques dans le Gâtinais”, est accessible sur demande  sur le site Academia.

Sur le site lié au musée (http://www.musee-prehistoire-idf.fr/menhir-grave-gres) les gravures sont présentées ainsi : “Récemment, la réalisation d’un socle à ce menhir, pour son exposition en position verticale au musée, a permis de découvrir la présence d’une grande gravure au verso du monument.
Haute de plus de 70 cm, il s’agit d’une figuration humaine schématique, les bras levés au ciel, réalisée par piquetage. La position de cette figure confirme que cette pierre a bien été dressée avant d’être réemployée pour la construction d’une tombe
”.

Cette description est largement discutée pour être rapprochée des figures de l’iconographie morbihannaise et interprétée comme un cachalot extrêmement stylisé, bien que cette explication n’ait pas été retenue dans la publication d’A.Bénard à paraitre. L’établissement d’un corpus renouvelé de la région Buthiers/Malesherbe, permettra d’argumenter sur les correspondances entre les signes du Morbihan et ceux de l’Essonne.

image image
Modèle 3D de la stèle

image

image

image

image

image

image

Relevé du Menhir de Maisse

Relevé du menhir de Maisse. Dessin J. Tarrête et V. Teillet

image

image
Interprétation Serge Cassen, infographie Cassen/Grimaud/Lescop

Musée Nemours by Laurent Lescop on Sketchfab

Pour rappel des fondamentaux de l’interprétation des signes gravés en Morbihan les deux articles de Serge Cassen :

Le Mané Lud en images
Interprétations de signes gravés sur les parois de la tombe à couloir néolithique de Locmariaquer (Morbihan)

et

Le Mané Lud en mouvement.
Déroulé de signes dans un ouvrage néolithique de pierres dressées à Locmariaquer (Morbihan).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.